• Quand le bleu est orange

     

    Et j'écris les mots bleus
    les larmes au bord des yeux
    des amants si heureux
    Aimer est si merveilleux



    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Je ne l'attendais plus, ce bonheur inconnu
    Pourtant il est venu je l'ai vite reconnu
    Quel sentiment étrange s'étonne quand vient un ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Je ne pouvais le croire, j'ai eu peur de l'espoir
    De l'aveugle qui veut voir, même la nuit dans le noir
    Quel sentiment étrange qui pleure quand parle un ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    J'ai oublié l'hiver, le printemps est si vert
    L'eau de ton âme si claire a fleuri le désert
    Quel sentiment étrange qui vole quand rêve un ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Pour le premier je t'aime l'amour est diadème
    Sur l'alarme d'une reine en fleurs de sacre suprême
    Quel sentiment étrange touche au cœur pur d'un ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Quand les mots ont osé, l'écho a soupiré
    Les baisers déposés sur l'épaule dénudée
    Quel sentiment étrange frissonne la rose, mon ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Et le destin se dit, les jours, ce jour, une nuit
    Et la distance s'oublie, se rappelle, nous unit
    Quel sentiment étrange ferme nos paupières, mon ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Toi, moi, nous, toujours nous, nos silences, rien que nous
    Et une danse joue contre joue, tout sourit à nous, tout
    Que le bleu est orange dans ton miroir, mon ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Aujourd'hui est demain, un chemin pour deux mains
    Un bonjour du matin une maison un jardin

    Que le bleu est orange dans ton parfum, mon ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Le vent d'une île attend les ailes de l'oiseau blanc
    Le lilas du printemps fleurira cet instant
    Que le bleu est orange dans tes désirs, mon ange !

    Non, je ne savais pas que l'amour c'était ça
    Et j'écris les mots bleus les larmes au bord des yeux
    Des amants si heureux aimer est merveilleux
    Que le bleu est orange ! C'est notre amour, mon ange !


    © Gil DEF. 03.04.2005 
     


  • Commentaires

    1
    Grace
    Jeudi 16 Juin 2005 à 03:52
    Quand le bleu est orange
    Gil, Tus versos son un himno al amor. No hay nada tan maravilloso como reconocer el momento en que el verdadero amor llega a nuestra vida... Bisous, Grace
    2
    Gil1 Profil de Gil1
    Jeudi 7 Juillet 2005 à 01:47
    Bleu et orange
    Grace Je dois reconnaitre que j'ai une tendresse particulière pour ce texte. Il se veut bien sûr un hymne à l'amour ... Et chacun rêve de pouvoir dire un jour : te amo como nunca amé ... Besos. Gil
    3
    Jacky
    Jeudi 1er Septembre 2005 à 13:05
    Quand le bleu
    Ton poème parle d'un immense amour, il y a tant de douceur dans tes vers. Bravo ! Ton poème est adorable. Amitiés
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :