• Le pouvoir du cri

     

    Le désespoir est comme une terre stérile
    Il fait peine à voir puisqu’il insulte la vie
    C’est un désert l’enfer pour la philosophie
    J’écris sur son envers à pouvoir être utile
     

    Le désespoir est un trop cruel assassin
    Je nie ses victoires la gloire des abysses
    Je sais ses calvaires ses horribles sévices
    Je ne peux me taire, incorruptible témoin
     

    Le désespoir n’aura pas dans mes vers de vitrine
    Je n’offrirai pas au cancer une officine
    Un cimetière aux mots austères, sans lumière
     

    Le désespoir est l’incurable maladie
    A la vie, il fait offense de tant de crimes
    L’homme aurait-il perdu son seul pouvoir, le cri ?
     

    © Gil DEF. 01.08.2007
     


  • Commentaires

    1
    lo an
    Lundi 3 Septembre 2007 à 12:06
    le cri
    Merci,merci à vous d'avoir écrit ce poème...Bcp de personnes devraient le lire..le relire.... "Le désespoir n'aura pas dans mes vers de vitrine Je n'offrirai pas au cancer une officine Un cimetière aux mots austères, sans lumière Le désespoir est l'incurable maladie A la vie, il fait offense de tant de crimes " Ce cri...
    2
    belledejour
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 09:19
    le cri
    un poème QUI peut en effet ne pas donner raison au désespoir une maladie qui nous emmène au fond... moi j'ai de l'espoir de jours meilleurs et c'est dans la poésie où j'ai découvert une partie de ma liberté.... bizz belledejour
    3
    Jeudi 25 Octobre 2007 à 17:21
    Le cri - R
    Belle de jour Que puisèje dire après un tel commentaire ? Merci de cette visite bien sympathique. Amitiés. Gil
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :