• Il fallut toi

     

    J'ai cherché si longtemps rien qu'un peu de couleurs
    Pour chasser mes jours tristes pour changer mes jours gris
    Pour oublier l'ennui pour retrouver l'envie
    Pour peindre l'éclaircie et repeindre ma vie
     

    J'ai trouvé trop souvent des nuits de brouillard
    Le fond d'un long couloir qui s'obscurcit du soir
    La fumée d'un comptoir au bar des idées noires
    Le cafard des tiroirs en deuil de mes espoirs
     

    Il fallait toi, et l'envol des premiers mots bleus
    Tu étais l'arc en ciel dans la larme de mes yeux
     

    J'ai cherché si longtemps rien qu'un peu de chaleur
    Des mots pour le présent l'attention qu'on attend
    L'intuition qui comprend l'intention qui surprend
    Le partage d'un moment l'émotion d'un élan
     

    J'ai trouvé trop souvent le jour éteint du soir
    Les pas flous des hasards qui passent sans me voir
    Le froid d'un hall de gare de l'hiver d'un trottoir
    L'absence des regards qui givrent les miroirs
     

    Il fallut toi et le merveilleux de nos aveux
    Et tu es l'étincelle du feu de mes yeux
     

    J'ai cherché si longtemps rien qu'un peu de tendresse
    Une réponse à un SOS de détresse
    Un geste qui caresse de tant de gentillesse
    Un vrai lien qui se tresse de délicatesse
     

    J'ai trouvé trop souvent l'excuse et le prétexte
    Les mots de politesse les silences pour le reste
    Le néant des promesses le bon conseil qui blesse
    Les inutiles adresses l'angoisse qu'on vous laisse
     

    Il fallut toi et deux ou trois mots pour être heureux
    Tu es la langue belle des secrets de nous deux
     

    J'ai cherché si longtemps rien qu'un peu de bonheur
    Un rayon de soleil la lumière nouvelle
    Un envol d'hirondelles un gout de mirabelles
    Un rêve de dentelle un refrain éternel
     

    J'ai trouvé trop souvent le questionnement
    le pourquoi le comment du passé des tourments
    Le présent qui attend dans la fuite du temps
    L'espoir évidemment sans y croire vraiment
     

    Il fallut toi trouvant le plus profond de moi même
    Toi, à l'inconditionnel pour chaque je t'aime
     

    © Gil DEF. 19.12.2005
     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Grace
    Lundi 9 Janvier 2006 à 11:42
    Il fallut toi
    Gil, Il a fallu l'écoute, la tendresse, la compréhension et le bonheur toujours en deux ou trois mots ;-) Bises
    2
    Mardi 10 Janvier 2006 à 17:50
    Il fallut toi
    Grace Il faut peu de mots souvent pour dire ... et tu as tellement raison l'écoute et la tendresse sont le bleu pour l'essentiel ... Besos. Gil
    3
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 12:51
    je decouvre
    et tres beau texte et belle hommage j'aime
    4
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 12:53
    hello annousti
    du est sortie de ton café cela fait plaisir de te lire et sur ce site la poésie est tres belle bis
    5
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 12:57
    pat
    tu me suis?? je prefite de ma pause pour aller vers d'autres horizonsq inconnus...par contre je t'avais déjà dit que je n'aime pas les seudo et donc j'aime qu'on abuse de mon prenom (inès)
    6
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 12:59
    Ines alors!
    c'est un pur hazard je fais comme toi je recherche de beaux sites de poésie, ma tendre Ines lol
    7
    sas
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 12:59
    Gil.Def
    Je viens de lire quelques uns de vos poèmes et je dois dire: Quel régal, un fondant de mots, à très bientôt! Bien à vous, Sas.
    8
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 13:03
    sas
    moi aussi j'étaois comme toi surprise...c'est rare de trouver d'aussi joli poemes et en plus le blog est riche...pat, je plaisantais , bien surrrrr
    9
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 17:12
    A Pat 192
    Je tiens à vous remercier de votre lecture et de votre agréable commentaire ... Votre visite me touche. "Ma maison" poétique est toujours ouverte. Amicalement. Gil
    10
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 17:18
    SAS
    Je tiens à vous remercier de votre visite et de votre commentaire très agréable ... et si vous revenez sur ce site, j'en serai très heureux. Amicalement. Gil
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :