• Et j'écris au nom de la rose

     

    Sous les nuages d'hiver
    Entre le ciel gris et la terre
    Mes vers n'ont trouvé qu'un coeur à l'envers
    Je n'avais pas tes yeux clairs
    Pour mettre du vert sur les vagues de la mer
    Ma poésie était bonsoir tristesse
    Mon soleil n'avait pas de caresses
    Il envoyait des signaux de détresse
    De mon rivage partaient des SOS
    La vague revenait sans cesse

    En désespoir sans écho de tendresse
    Je n'ai alors écrit
    Que des souvenirs en parapluie
    Coeur clair de lune chagrin
    Coeur tristesse de Chopin
    Coeur matin crachin
    Coeur prières du moulin
    Aux quatre vents éteints
    Et qui pleure au matin

    C'est à la nuit
    Que ma plume se confie
    Et j'écris
    J'écris
    J'écris à l'encre de mes insomnies
    Je ne suis plus seul la lune est mon amie

    Entre le ciel et la mer
    Entre l'ombre et la lumière
    Mes vers ont mélangé le bleu et le vert
    L'horizon n'avait plus de frontières
    J'ai pu regarder la mer j'y voyais des yeux clairs
    Ma poésie est devenue espoir
    Un regard qui croise un regard
    Une voix et une voix jamais trop tard
    Un parfum pour un parfum encore y croire
    Un main et une main enfin pouvoir
    Un coeur pour un coeur sans le savoir
    Et j'ai alors écrit
    Les mystères d'un funambule de l'envie
    Coeur vagues à l'âme mais toi enfin
    Coeurs concerto à quatre mains
    Coeurs si loin si là ta voix et demain
    Coeurs les voiles du moulin
    Au vent du lendemain
    Et un sillon pour le grain

    C'est à aujourd'hui
    Que ma plume s'étourdit
    Et j'écris
    J'écris
    J'écris à la lumière de l'éclaircie
    Je ne suis plus seul une amie l'écrit aussi

    Quittant la pesanteur de la terre
    Dans l'infini de l'éther
    Mes vers ont effacé les frontières
    Au rayon vert de la nouvelle sphère
    J'ai pu rêver face à la mer j'ai trouvé tes yeux clairs
    Ma poésie est devenue papillon
    Battements légers belle saison
    Sur l'épaule nue posé et un frisson
    Au vent léger une belle moisson
    De baisers qui s'affolent à déraison
    Et un seul chemin pour oraison
    Et j'ai alors écrit
    Juste une larme d'un bonheur qui se vit
    Coeur troubadour et baladin
    Coeur bandonéon et musicien
    Coeur tournent les ailes du moulin
    Quête aux quatre vents magicien
    Sur des silences de nuits de blanc satin

    C'est grâce à toi mon embellie
    Que ma plume s'éblouit
    Et j'écris
    J'écris
    J'écris suivant tes pas le jour la nuit
    Je ne suis plus seul je te vois et jamais ne t'oublie

    Dans un nouvel univers
    Dans le miroir de ton regard clair
    Mes vers en bleu et orange s'éclairent
    Dans tes bras qui lèvent chaque nouvelle sphère
    Ma poésie est tendresse
    De nos regards qui s'empressent
    De tout dire de l'envie d'une caresse
    D'un baiser et que jamais ne cesse
    Le chemin des mains qui se tressent
    Liant les coeurs à l'unisson sans cesse
    Et alors j'écris
    Je suspends le temps à l'intemporel de la vie
    Coeurs entrer le soleil chaque matin
    Coeurs l'amour notre destin
    Coeur pour coeur demain
    Et les ailes du moulin
    Aux quatre vents certains
    Qui se croisent et regardent au loin

    C'est grâce à toi mon ange
    Que ma plume surprend à l'étrange
    Et j'écris
    J'écris
    Bleu et orange un ciel en métamorphose
    L'oiseau qui dans la main se pose
    Et le plus beau poème
    Un je t'aime
    Promesse caresse à l'adresse
    De ton nom tendresse
    Jusqu'à la naissance d'un frisson
    Jusqu'à l'essence de l'émotion
    Trois mots qui osent
    Au nom de la rose

    © Gil DEF. 06.07.2005
     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Grace
    Jeudi 7 Juillet 2005 à 03:57
    Au nom de la rose
    Gil, L'amour te donne des ailes... Tes vers me touchent tant, il est superbe ! Bises
    2
    Gil1 Profil de Gil1
    Samedi 9 Juillet 2005 à 18:42
    Au nom de la rose
    Grace Ton commentaire m'indique clairement que tu apprécies ce texte pour lequel j'ai une tendresse particulière. Bises. Gil
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :