• Elle s'appellait Candela

      

    Il était une fois
    Dans un pays très loin là bas
    Sur un grand continent
    Bordé par l'océan
    Et caressé par le vent
    Il y a longtemps
    Très longtemps
    Il était une fois une petite fleur
    Qui avait deux soeurs
    Et une belle couleur
    Qui parfumait son bonheur
    Elle s'appelait Candela
    Elle vivait dans un bois
    Près du palais du roi
    Elle aimait la clairière
    Sa douce lumière
    La mousse et les feuillages verts
    Et les grandes fougères
    Elle aimait surtout sa mère
    Qui avait des yeux clairs
    Qui avait choisi son prénom
    Et le disait de si belle façon
    Quand sa mère disait Candela
    Elle avait un sourire dans la voix
    Et l'arc en ciel dans ses bras
    Candela était toujours joyeuse
    Elle était très heureuse
    Elle respirait l'air pur
    Admirait souvent l'azur
    Elle ne pleurait pas souvent
    Trois fois seulement
    Quand sa poupée eut mal aux dents
    Mais ça ne dura pas longtemps
    Quand une amie l'oublia un instant
    Mais elle s'excusa gentiment
    Quand un oiseau perdit son chant
    Mais il l'a retrouvé à présent
    Candela était une jolie fleur
    Elle n'avait qu'une peur
    La peur du lierre
    Qui court et se désespère
    De rester toujours vert
    Qui cherche toujours
    Une tige en recours
    Mais sa mère veillait sur elle
    Pour Candela la vie était belle
    Tout était merveille
    > Le jour qui s'éveille
    Les rayons du soleil
    La pluie et l'arc en ciel
    Le miel de l'abeille
    La lune et les étoiles
    L'araignée dans sa toile

    Mais voilà un soir
    Son ami l'oiseau vint la voir
    Pour lui dire au revoir
    Il quittait le bois
    Pour aller loin là bas
    Trouver le printemps
    De l'autre côté de l'océan
    Et il s'envola
    Alors une larme coula
    Sur la joue de Candela
    Et elle eut alors envie
    De partir avec lui
    Sa mère avait beau lui dire
    Qu'il allait revenir
    Candela rêvait souvent
    De l'océan et du vent
    D'un nouveau printemps
    Elle ne jouait plus avec ses soeurs
    Et se taisait pendant des heures
    Une larme tombait parfois
    Des yeux tristes de Candela
    Sa mère la consolait
    Mais rien n'y faisait
    Elle pensait à son ami
    Et en rêvait aussi la nuit
    Où es-tu mon bel oiseau ?
    Reviendras-tu bientôt ?
    Et on entendait un écho
    Où es-tu mon bel oiseau ?
    Reviendras-tu bientôt ?
    Il était si loin
    Si loin

    Et puis ... un matin
    Un inconnu arriva par le chemin
    Qui passe entre les grands sapins
    Il parlait avec des mots étranges
    En bleu et en orange
    Candela ne les comprenait pas
    Pourtant elle aimait écouter sa voix
    Sans savoir pourquoi
    Tout près d'elle il arriva
    Un papillon bleu sur l'épaule
    Elle trouva ça drôle
    Soudain il lui parla :
    Buen dia
    Sos vos Candela ?
    La petite fleur ne répondit pas
    Petite fleur, j'ai une lettre pour toi
    Et l'inconnu ajouta :
    "Tu pourras lire ce message
    Quand viendra un autre âge
    L'âge des beaux voyages
    Le voilà
    C'est un oiseau qui me le dicta"
    Il lui donna aussi
    La plume avec laquelle il avait écrit
    C'était la plume de son ami
    Candela l'avait reconnu
    Elle voulut questionner l'inconnu
    Mais il avait disparu

    Les années passèrent
    Candela écoutait toujours sa mère
    Elle était de plus en plus belle fleur

    Et aimait beaucoup ses deux soeurs
    Elle vivait heureuse dans le bois
    Près du palais du roi
    La lettre ne la quittait pas
    Elle était impatiente parfois
    Voulait tricher sur son âge
    Pour pouvoir lire le messsage
    Mais elle resta sage
    Et attendit l'âge des voyages

    Un jour à l'anniversaire de Candela
    Sa mère ses soeurs étaient en joie
    A préparer des cadeaux
    Et un énorme gâteau
    L'histoire ne dit pas
    Combien de bougies on plaça
    Sur le gâteau en chocolat
    Tout le monde était là
    Pour l'anniversaire de Candela
    Et c'est alors qu'une voix
    Lui annonça :
    "Tu as maintenant l'âge
    L'âge des grands voyages"
    Elle se retourna
    Elle n'en croyait pas ses yeux
    L'inconnu au papillon bleu
    Lui dit : "avant de faire un voeu
    Tu peux ouvrir ta lettre
    Et aussi ouvrir la fenêtre"
    Elle lit vite son message
    Une larme coula sur son visage
    Puis elle ferma les paupières
    On ne comprit pas par quel mystère
    Un oiseau entra par la fenêtre
    S'empara de la lettre
    Avant de disparaître
    Et aussitôt le fils du roi vint à paraître
    Candela semblait le connaître
    Elle lui sourit
    Et lui aussi

    Cette année là Candela partit en voyage
    Après un beau mariage

    Près du palais du roi
    Il y eut toujours un joli bois
    Avec des oiseaux des papillons bleus
    Des fleurs aux jolis yeux
    Et un poète étrange
    Qui écrit des mots en bleu et en orange
    Candela y allait souvent
    Un bel oiseau planait dans le vent
    Dès le premier jour de chaque printemps
    Il chanta et plana longtemps
    Longtemps
    Très longtemps


    © Gil DEF. 22 mai 2005
     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Grace
    Vendredi 17 Juin 2005 à 03:03
    Elle s appelait Candela
    Gil, Un merveilleux conte que tu nous offres ! La magie, le bonheur et la promesse d un amour eternel... La petite fleur ravie ! Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :